34ème Gaume Jazz Festival

 GJAZZ_okz3

Déjà 33 éditions – 754 concerts – 71 créations …et un million d’oreilles (496.870 auditeurs)

Revoici donc les trois jours de fête très attendue pour des moments intenses à partager seul, en famille ou entre amis dans une ambiance conviviale légendaire et un bouillonnement créatif intense. Dans le parc bucolique de Rossignol, 25 groupes s’alternent sur les 5 scènes pour une multiplicité inégalée de saveurs. Vous écouterez du jazz pur et des musiques jazzies métissées (blues, électro, rock, world, chanson, …). Le 34ème Gaume Jazz Festival proposera comme à son habitude des grands noms,  des créations uniques, de  nombreux nouveaux noms du jazz belge et quelques découvertes d’Europe.

Programme du Gaume Jazz Festival 2018 : déjà les premiers (GRANDS) noms !

Rabih ABOU-KHALIL trio (vendredi 10 août)

Après bientôt 40 ans de carrière à bâtir des ponts entre les cultures orientales et occidentales, l’incontournable joueur de oud libanais fait son grand retour sur les scènes européennes.
En 25 disques, Rabih Abou-Khalil s’est toujours nourri de rencontres créatives mais jamais d’exotisme ! Sa musique est un langage sonore aux accents à la fois mystérieux et étrangement familiers, interprétée avec des musiciens d’exception aux origines multiples. Le Libanais revendique son cosmopolitisme : influencé par la tradition musicale arabe, son jeu est parsemé d’improvisations jazz qui lui donnent un caractère et une sonorité uniques. Après un passage en 2000 au Gaume Jazz, il revient avec un nouvel album : voici un artiste rare en Belgique à ne manquer sous aucun prétexte !
Rabih Abou-Khalil : oud          Luciano Biondini : accordéon    Jarrod Cagwin : batterie et percus

Lars DANIELSSON quartet « Liberetto III » (samedi 11 août)

Ce serait une erreur d’assimiler le Suédois Lars Danielsson au jazz de fjord ou de climat ambiant. Ce contrebassiste et violoncelliste, formé au Conservatoire de Göteborg, dispose d’oreilles ouvertes sur le classique bien sûr, mais également sur le jazz et l’Orient. La chaleur qu’il recherche sur ces territoires aurait tendance à faire fondre la glace. Après avoir été sideman dans les années 80 aux côtés de John Scofield, Jack DeJohnette ou Mike Stern, il entreprend une carrière plus personnelle avec son premier quartet en 1986 avec notamment Dave Liebman et Bobo Stenson.
Il rejoindra plus tard les rangs du fameux label allemand «ACT», qui permet à Danielsson de libérer son talent de compositeur et de producteur avec le projet Liberetto, jeu de mots évoquant le libretto du lyrique, fondateur de la mélodie et de la liberté (du jazz).

Liberetto, c’est avant tout un quartet qui effectue un travail en profondeur sur le son et les timbres: dès 2012, un premier CD, suivi d’un deuxième en 2014 et finalement Liberetto III sorti en mai 2017, qui sera présenté au Gaume Jazz en première belge. Lars Danielsson trouve son ancrage avec Magnus Öström (batterie et percussions, ex-E.S.T:), John Parricelli (guitare) et le talentueux Français Grégory Privat (piano) qui apporte une dimension supplémentaire à la musique de Danielsson, avec une touche créole et une force d’improvisation rare.

Jeff MILLS & Emile PARISIEN (dimanche 12 août)

« Variations autour de John Coltrane » 

Les producteurs de « Variations » à propos de ce duo aussi inédit qu’improbable :

Orienter un duo d’artistes vers John Coltrane s’est décidé de façon tout à fait naturelle tant le caractère expérimental de notre série correspond à son univers artistique. Il fut un véritable explorateur musical, avec toujours cette volonté d’étendre la sphère de son langage. « J’ai réalisé qu’on doit considérer ce qui a été fait avant, et le voir sous une nouvelle lumière », disait-il. Des propos qui résument parfaitement la philosophie de Variations. 

L’idée d’inviter Jeff Mills dans Variations nous est venue immédiatement. On ne va pas vous refaire toute la biographie de The Wizard, vous connaissez le personnage : père de la techno made in Detroit, génie des platines qu’il utilise comme un véritable instrument, performer boulimique porté par un appétit féroce de projets à la croisée des chemins. C’est pour nous une énorme fierté de l’avoir convaincu de participer à Variations. Ajouter de nouveaux modes d’expressions et imaginer sa musique comme une recherche personnelle presque mystique : voilà ce qui semble rapprocher Mills et Coltrane. D’un point de vue instrumental, qui dit Coltrane dit forcément saxophone et improvisation. Un aperçu du paysage jazz hexagonal nous a vite convaincus de solliciter Emile Parisien, dont la brochette de récompenses sur la cheminée témoigne d’une reconnaissance de ses pairs. A 34 ans, Emile manifeste à travers ses divers projets une envie de s’émanciper d’une perception classique du jazz, principalement en ne favorisant aucune formule (sidemen, solo, quartet etc…) et en explorant son instrument pour se positionner comme un saxophoniste résolument moderne. Cet épisode de Variations sonne donc comme une aventure musicale où priment improvisation aux accents expressionnistes et free jazz. Une collaboration qui pourrait en amener d’autres, tant la complicité entre les deux artistes s’est affirmée au cours des répétitions et lors du tournage.

34ème édition : les autres accents en préparation

Les chantiers préparatoires au Gaume Jazz 2018 sont aussi intenses que multiples pour l’instant. Pour que la programmation soit annoncée en mars, l’organisation s’active sur des terrains passionnants :

  • 2 cartes blanches en construction : une à Michel Massot (tuba), l’autre à Olivier Lequy (clarinette) ;
  • Viva Espana Jazz : regards et découvertes de facettes inédites de la scène jazz hispanique, avec l’appui de l’Ambassade d’Espagne à Bruxelles ;
  • Les richesses de la formule du trio « piano – basse – batterie » (lire ci-dessous)
  • Les 40 ans d’IGLOO : label mythique de la scène belge depuis la fin des années 70, partenaire fidèle et récurrent du Gaume Jazz, IGOO fête en 2018 ses 40 ans d’action. Quoi de plus normal que de proposer à Rossignol, une part du gâteau, surtout lorsque celui-ci se conjugue si finement au menu du Gaume Jazz.
POUR PROFITER DU GAUME JAZZ AU MEILLEUR PRIX, LA CARTE DE MEMBRE ANNUELLE EST EN VENTE JUSQU’AU 30 AVRIL 2018 AU PRIX DE 60 € (30 € POUR LES 15-25 ANS).  ELLE DONNE ACCÈS À TOUT LE GAUME JAZZ FESTIVAL ET AUX GAUME JAZZ DE SAISON.

Tickets et programme complet

Infos : www.gaume-jazz.comjmlb@jeunessesmusicales.be         00.32.63/41.22.81

Prochains événements

Concours : réalise l’affiche du Gaume Jazz Festival 2018
Concours adressé aux 18-30 ans.
plus d'info
Gaume Jazz d’Hiver – Ve 2 mars 2018
AMAURY FAYE TRIO & CATHARSIS TRIO
plus d'info
Stage résidentiel de Jazz en Gaume (5-11 août 2018)
Pour tous les musiciens amateurs dès 12 ans
plus d'info
Gaume Jazz Festival 2018
Du 10 au 12 août 2018: trois jours de fête de tous les jazz dans le parc de Rossignol en Gaume
plus d'info

CENTRES RÉGIONAUX

Programmation 17-18

Découvrez les artistes en tournée cette saison

Consulter en ligne